Sondage précédent Sondage suivant

Civilisation

« L’enfant a des droits, l’enfant n’est pas un droit »

5337 votes

Terminé

Je suis d’accord avec cette proposition
72,79 %
Je ne suis pas d’accord avec cette proposition
21,87 %
Ne se prononce pas
5,34 %

Les notes du sujet

Note moyenne : 4.0/5

Commentaires (98)

philippe s.

l'enfant a aussi des devoirs... et pas seulement ceux demandés par l'enseignant

RépondreSignaler5 déc. 2017 à 00h06

alain S.

Parfaitement d'accord avec le commentaire de W.Eberhardt, rien à redire

RépondreSignaler24 nov. 2017 à 00h19

Eberhardt W.

Le droit à la parentalité réclamée par les célibataires et couples homosexuels est une ineptie. L'enfant à un droit de vivre au sein d'un couple de sexe opposé, sinon c'est appauvrissement de principe pour lui de ne pas pouvoir ressentir et ensuite de comprendre le propre de chaque sexe. C'est une bêtise de donner le contre-argument : "il vaut mieux qu'un enfant grandisse au milieu d'un gentil couple homosexuel qu'au milieu de méchants hétérosexuels". C'est comparer les torchons et les serviettes. Les particularismes ne doivent pas occulter les principes : sans pôles opposés (soleil/terre, gamètes mâle/femelle, etc.), point de vie supérieure. Il est de notre DEVOIR de nous inspirer et de continuer au mieux ce que la nature nous a offert de plus beau. Tout le reste (GPA, PMA, etc.) ne fait que favoriser les technologies et rabaisser la dimension éthique de l'homme.

RépondreSignaler22 nov. 2017 à 22h47

philippe a.

@Eberhardt W. Exactement

RépondreSignaler27 nov. 2017 à 21h16

jpl P.

Il faut supprimer le remboursement de l'avortement qui n'est pas une maladie et décourager l'avortement d'irresponsable. A partir de la conception leurs corps n'appartient plus aux femmes mais à l'enfant. Seules les cas de viols ou maladie /handicap grave doivent en bénéficier . Eventuellement proposer les enfants non désirés à des familles adoptantes.

RépondreSignaler6 nov. 2017 à 10h55

Gaspard P.

Rien a redire.

RépondreSignaler3 nov. 2017 à 09h39

Marie-France f.

L'enfant a des droits : d'être protégé, aimé, éduqué, soigné dans une famille....Il faut absolument favoriser et faciliter l'adoption internationale.

RépondreSignaler3 nov. 2017 à 00h29

Alicia A.

Question purement rhétorique qui veut tout dire et rien dire. Alors je ne suis pas d’accord, parce que l’enfant a des droits (ce qui implique des devoirs de la part de son ou ses parents), mais l’enfant peut aussi être un droit. Je préfère voir un parent célibataire ou des parents homosexuels qui auront à cœur les droits de l’enfant, plutôt que des parents fertiles qui feront n’importe quoi...

RépondreSignaler2 nov. 2017 à 23h10

Quentin E.

@BEATRICE D. Vous ne croyez pas que certains enfants serait plus heureux s'il était élevé par deux hommes ou deux femmes plutôt que par leur vrai parents

RépondreSignaler18 nov. 2017 à 12h58

BEATRICE D.

@Alicia A.
Des parents homosexuels qui auront à coeur les droits de l'enfant... ... en le privant d'emblée d'un père ou d'une mère ??? N'importe quoi !

RépondreSignaler17 nov. 2017 à 15h13

Claude T.

Lui apprendre aussi rapidement les devoirs, l'obéissance. La nature humaine est universellement si problématique qu'il faut éduquer, pour former le caractère, pour le bien de l'individu et de la société, et en tenant compte de la distinction garçon/fille : les dérives où nous arrivons mettent en lumière l'importance de considérer cela dès le jeune âge.

RépondreSignaler2 nov. 2017 à 22h35

yves M.

Va dire cela au Petit Poucet face à l'Ogre

RépondreSignaler2 nov. 2017 à 16h56

Heissmer P.

Mais l'enfant avant de naître ou après de naître ? "Euh, un spermatozoïde a des droits ! Un ovaire a des droits !"

RépondreSignaler2 nov. 2017 à 15h27

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques, de personnalisation et de partage sur les réseaux sociaux.